BLEU – VERT – ROUGE (2013)

BLEU – VERT – ROUGE s’organise en triptyque. Trois pièces. Bleu. Vert. Rouge. Comme des fragments d’une même pensée, trois faces d’un même bloc. Une en majuscule, une en minuscule, une en kaléidoscope. Trois pièces qui se conjuguent comme trois façons de percevoir nos manières d’être ensemble. Être ensemble : un terreau parfait pour la contagion. Nous sommes constamment entourés de l’image et de la parole des autres, puis soudainement, tes gestes deviennent mes gestes, tes mots deviennent mes mots. Nous sommes contaminés, nous contaminons. Images et paroles des autres composent le décor de nos vies. Mais arrivent-ils à remplir nos vides ?

– marie b.

Figure montante de la création chorégraphique québécoise, Marie Béland se distingue par la douce folie de son imaginaire et son approche ironique et déjanté qui plonge l’auditoire dans des jeux de perception savamment orchestrés. Le titre de l’œuvre fait à la fois référence aux ondes lumineuses que l’œil peut percevoir et qui composent notamment l’écran cathodique, mais aussi à trois éclairages, trois perceptions possibles sur un seul et même spectacle. La chorégraphe se place ici à la croisée des disciplines mêlant vidéos, humour, trouvailles ingénieuses, détournement d’objets et musicalité des langages. Sous couvert d’une apparente légèreté, Marie Béland et ses trois complices performeurs s’interrogent avec intelligence sur la façon dont l’image et la parole influencent nos corps et y laissent des traces.

– Agora de la danse

Directrice artistique et chorégraphe : Marie Béland
Interprètes et collaborateurs à la création : Simon-Xavier Lefebvre, Marilyne St-Sauveur et Ashlea Watkin
Conception et manipulation sonores : Steve Lalonde
Conception et régie vidéo : L E M M
Dramaturgie et direction des répétitions : Sophie Michaud et Anne Thériault
Conseillers artistiques : Olivier Ducas et Francis Monty
Conception des éclairages : Yan Lee Chan
Scénographie et costumes : Angela Rassenti
Conception de la toile de projection et direction technique : Érik Palardy
Conseillère à la voix : Suzanna Hood
Direction de production : Nicolas Labelle
Photos promotionnelles : Martin Flamand
Durée : 65 minutes
Première : 23 janvier 2013 à l’Agora de la danse, Montréal, Canada
maribé – sors de ce corps aimerait remercier le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des Arts du Canada, le Cirque du soleil et son programme d’action culturelle, la Salle Pauline-Julien, la Maison de la culture de Trois-Rivières, la Maison de la culture Frontenac, la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, la Maison de la culture Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, Emploi-Québec et l’Agora de la danse pour leur appui.

danseurs BVR

VIDÉOS

EXTRAITS DU SPECTACLE

BANDE ANNONCE #1

BANDE ANNONCE #2

CLIP TOURNÉ PAR ACCÈS CULTURE DURANT LES RÉSIDENCES DANS LES MAISONS DE LA CULTURE, AUTOMNE 2012

PHOTOS

Photos de Mathieu Doyon prises à la première à l’Agora de la danse à Montréal

bvr_mathieudoyon_lowres11 bvr_mathieudoyon_lowres10 bvr_mathieudoyon_lowres9 bvr_mathieudoyon_lowres8 bvr_mathieudoyon_lowres7 bvr_mathieudoyon_lowres6 bvr_mathieudoyon_lowres5 bvr_mathieudoyon_lowres4 bvr_mathieudoyon_lowres3 bvr_mathieudoyon_lowres2 bvr_mathieudoyon_lowres1

Photos de Nicolas Labelle prises en répétition

bvr_nicolaslabelle_lowres4 bvr_nicolaslabelle_lowres3 bvr_nicolaslabelle_lowres2 bvr_nicolaslabelle_lowres1

Photos de Ruben Hernandez prises en studio (décembre 2012)

bvr_rubenhernandez_lowres8 bvr_rubenhernandez_lowres7 bvr_rubenhernandez_lowres6 bvr_rubenhernandez_lowres5 bvr_rubenhernandez_lowres4 bvr_rubenhernandez_lowres3 bvr_rubenhernandez_lowres2 bvr_rubenhernandez_lowres1

L’ÉQUIPE DE CRÉATION

Angela Rassenti
Angela Rassenti / conceptrice de costumes

ANGELA RASSENTI a suivi sa formation en scénographie à l’École Nationale de Théâtre du Canada. Depuis 2008 elle conçoit des décors et des costumes principalement en théâtre et en danse contemporaine. Ce n’est pas sa première collaboration avec la compagnie maribé – sors de ce corps;  en 2013 elle a conçu les costumes et les accessoires pour les créations; BLEU – EVRT – ROUGE et Vie et mort de l’élégance. Parmi ses autres œuvres les plus récentes; Une conception de costumes en mars 2014 avec Amélie Rajotte pour sa création Carnaval pour Tangente au Studio Hydro Québec, une conception de costumes pour Plus Vrai de Sarah Bild avec Danse Cité  automne 2013, et une scénographie pour Scrap de Mathieu Leroux avec les Néos Futuristes à Espace Libre en 2012.


AnneTheriault
Anne Thériault / interprète collaboratrice et répétitrice

Après 6 années d’études en interprétation, en débutant par l’UQAM pour ensuite poursuivre à LADMMI où elle y gradue en 2007, ANNE THÉRIAULT investit le milieu de la danse sous plusieurs angles. Sur le plan de l’interprétation, elle collabore entre autres avec Marie Béland, Nicolas Cantin, Stéphanie Chêne (Paris), Dany Desjardins, Lynda Gaudreau, Karine Ledoyen et Dave St-Pierre. Quant à la création, Anne explore plusieurs avenues. En 2006, elle est invitée à présenter une courte œuvre dans plusieurs Maisons de la Culture, lors des Printemps de la Danse. Elle propose ponctuellement son travail à Tangente: va-va2-laphysique1épisode 1. Elle participe également à CLASH 08 et CLASH 09, événement lancé par Lynda Gaudreau. La jeune artiste prend également part à des projets hybrides où foisonnent création et performance  avec La 2e Porte à Gauche et Le P.I.Q.U.A.N.T. En novembre 2008, Anne s’est rendue en France afin de bénéficier d’une résidence de recherche au Collectif 12. Elle a récemment travaillé une collaboration de création initiée par Martin Messier lors de l’événement Akousma – Éclats de corps – pour y proposer une étude sonore/chorégraphique intitulée Derrière le rideau il fait peut-être nuit. Anne a récemment proposé l’étude Annexe 2… à New-york, au Joyce Soho.


Ashlea Watkin
Ashlea Watkin / interprète collaboratrice

ASHLEA WATKIN est diplomé de Grant MacEwan College et de L’Université Concordia. Interprète caméléon, elle apparaît depuis plusieurs années dans les univers de plusieurs chorégraphes à Montréal, dont Nicolas Cantin, Dana Michel, Dorian Nuskind-Oder, et Michael Montanaro.

Artiste protéiforme, aimant le choc des rencontres, elle tisse de projet en projet une collaboration artistique de fond avec Nicolas Cantin.
On la voit notamment dans Belle manière et Mygale et sera de sa prochaine création. En plus de développer un intérêt croissant de sa pratique de l’axis Syllabus, Ashlea développe son propre travail de chorégraphe.

Son nouveau projet peur du jour, lié avec le studio 303 verra poindre sa première ébauche lors d’une résidence à Mains d’oeuvres à Paris.
Elargissant le spectre de ses intérets et curieuses d’autres médias, elle collabore régulièrement avec Le réalisateur Thibaut Duverneix sur ses oeuvres d’installation vidéo et ses courts métrages.


Francis Monty
Francis Monty / collaborateur

Diplômé en écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada en 1997, FRANCIS MONTY est un touche-à-tout du théâtre. La mise en scène, le jeu clownesque, la marionnette et ses nombreux projets d’écriture s’entrecroisent. En 1999, il fonde le Théâtre de la Pire Espèce avec Olivier Ducas et en partage depuis la direction artistique. Cocréateur des spectacles de la compagnie, on a pu le voir dans sa plus récente création, Petit bonhomme en papier carbone, dont il est l’auteur, le metteur en scène et l’interprète. En tant qu’auteur dramatique, ses œuvres ont été présentées au Canada, au Brésil et en Europe : Par les temps qui rouillent, Déclownestration, Traces de cloune, Léon le nul, Ernest T. et Romances et karaoké qui lui a valu le Masque du texte original à la Soirée des Masques 2005.


L E M M / concepteur vidéo

Artiste de la vidéo et de l’installation, L E M M a développé une pratique combinant les arts médiatiques et la performance. En tant que concepteur vidéo, il a collaboré depuis 2003 à la création d’une douzaine d’oeuvres de danse et de théâtre pour la scène montréalaise, dont Assoiffés, de Wajdi Mouawad, mis en scène par Benoît Vermeulen pour le théâtre Le Clou. Présentement, il dévelloppe une monobande vidéo pour une nouvelle pièce orchestrale du compositeur Tim Brady, qui sera interprétée par l’orchestre symphonique de Québec durant le Mois Multi à Québec, en mars 2013. En 2012, il a complété le baccalauréat Cyberarts / Intermédia de l’université Concordia et débute sa pratique personnelle de performance médiatique.


Marilyne St-Sauveur
Marilyne St-Sauveur / interprète collaboratrice

Diplômée et boursière du Cégep de Saint-Laurent et de l’Université du Québec à Montréal, MARILYNE ST-SAUVEUR a dansé dans les pièces de Marie-Julie Asselin, Marie Béland, Lynda Gaudreau, Frédérick Gravel, Emmanuel Jouthe, OSEZ!/Karine Ledoyen, Dean Makarenko, Andrew Tay et Katie Ward. Ces projets l’ont mené un peu partout sur les scènes québécoises et canadiennes, mais aussi aux États-Unis, en France, en Angleterre et en Belgique. Marilyne se joint au corps professoral du département de danse du Cégep de Saint-Laurent en 2004 où elle a l’opportunité de créer de courtes pièces pour les étudiants. Elle y enseigne aussi la composition et plus récemment la classe technique.


Nicolas Labelle
Nicolas Labelle / interprète et directeur de production

Suite à des études en théâtre, NICOLAS LABELLE s’initie à la danse en 2001. Ces expériences le poussent à poursuivre sa formation professionnelle en danse à LADMMI, l’école de danse contemporaine, qu’il termine en 2009. À la fin de ses études, il intègre la compagnie Bouge de là dirigé par Hélène Langevin, et participe à la création de L’Atelier qu’il continue à danser à travers le Canada.  En 2010, il participe, en tant qu’interprète professionnel, à l’événement Le très grand continental concocté par le chorégraphe Sylvain Émard, dans le le cadre du Festival TransAmériques. Il est également de la distribution de la pièce Le carnaval des animaux ( pas selon Saint-Saëns ) de Manon Oligny.  En 2011, il se joint à l’équipe du NTE pour la création de Ronfard nu devant son miroir une pièce de théâtre écrite et mise en scène par Daniel Brière et Évelyne de la Chenelière assisté par Estelle Clareton à la chorégraphie.  Il danse également dans la production du Cirque du Soleil à Québec, Les chemins invisibles : Le royaume de tôle sous le direction chorégraphique de Harold Rhéaume.  Au cours des dernières années, il participe à divers projets chorégraphiques de la relève, parmi lesquels : Pharmakon de Menka Nagrani, L’Âmentation de Ghislaine Doté, Aller simple de Dominique Thomas et Attributs de Raphaëlle Perreault. Il fait également partie des Imprudanses, la ligue d’impro-mouvement. En juillet 2012, Nicolas a la chance de participer au stageDeltebre Dansa en Espagne, grâce à l’obtention d’une bourse de perfectionnement au CALQ.


Olivier Ducas
Olivier Ducas / collaborateur

OLIVIER DUCAS a étudié l’interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada. De sa rencontre déterminante avec Francis Monty naît, en 1999, le Théâtre de la Pire Espèce dont ils assument conjointement la direction artistique. Auteur, acteur, metteur en scène et manipulateur au sein de la compagnie, Ducas est cocréateur des spectacles du Théâtre de la Pire Espèce qui les présente au Canada, en Europe, au Mexique et au Brésil. En 2008, il a écrit et mis en scène Roland (la vérité du vainqueur), une pièce de théâtre pour adolescents, inspirée de la Chanson de Roland. En plus de ses activités créatrices, Ducas est aussi formateur en théâtre d’objets auprès de professionnels, d’enseignants en théâtre et d’étudiants.


Simon-Xavier Lefebvre
Simon-Xavier Lefebvre / interprète collaborateur

Ayant toujours donné dans l’hyperactivité sportive, SIMON-XAVIER LEFEBVRE a développé un intérêt pour le mouvement et l’espace au travers de ses premiers pas en arts martiaux.  Or vers le début de sa vingtaine, il termine un baccalauréat en biologie, les pensées ancrées dans les studios de répétition.  Malgré son amour pour la science et le vivant, et surtout, cette curiosité indélébile qui le fait aimer même les écureuils et les pigeons de la ville, une passion tenace s’immisce en lui.  Sa conscience lui chuchote qu’il sera pauvre, blessé, mais heureux pour le reste de sa vie; un peu sur le tard, il choisit donc la danse.  De touriste clandestin à l’UQAM, il passe au statut d’étudiant à LADMMi et cela, en faisant plusieurs rencontres. Marie-Josée Lareau, Dave St-Pierre, Marie Béland, Andrew Turner, Éric Jean, Anne Thériault, Virginie Brunelle, sans les nommer tous, lui ont permis et lui permettent encore de s’accrocher à son corps… et celui des autres.


Sophie Michaud
Sophie Michaud / dramaturge et répétitrice

SOPHIE MICHAUD amorce sa carrière en danse au début des années quatre-vingt. Après avoir exploré la danse par les voies de l’interprétation et de la chorégraphie, elle fait sien le métier de « répétitrice ».  En juxtaposant études supérieures (UQAM) et praxis, elle approfondit alors sa réflexion sur le rôle qu’elle joue aux côtés des chorégraphes et des danseurs. Depuis maintenant plus de vingt ans, elle évolue en tant que conseillère artistique, assistante à la chorégraphie, directrice des répétitions et mentor. Parmi ses principaux engagements, figurent de longues collaborations avec les compagnies Cas Public, Manon fait de la danse, Sinha Danse, Corpuscule Danse et Bouge de là. S’ajoutent ses collaborations avec Lucie  Grégoire Danse, Fabrication Danse, maribé – sort de ce corps, Caroline-Laurin Beaucage et Catherine Gaudet, pour ne nommer que ceux-ci. À l’UQAM, elle a assisté plusieurs enseignants et a accompagné de nombreux étudiants dans leur processus de création au baccalauréat, à la maîtrise en danse et au doctorat en pratiques artistiques. Depuis 2008, le Regroupement Québécois de la Danse lui confie ainsi qu’à David Pressault, le programme de formation pour chorégraphes émergeants. Cette implication compte parmi les actions qu’elle privilégie pour renouveler sa pratique et contribuer à l’évolution de la discipline.


Steve Lalonde
Steve Lalonde / concepteur sonore

STEVE LALONDE est étenteur d’un DEC jazz-pop à la basse électrique du Cégep Régional de Lanaudière à Joliette, d’un baccalauréat en écriture de la musique classique et contemporaine de l’Université de Montréal où il a également étudié la musique électro-acoustique et étudié à la maîtrise en composition pour l’audiovisuel sous la direction de Robert Normandeau. Il a collaboré à la conception sonore de plusieurs pièces de théâtre, dont Scrap et La naissance de Superman écrites et mises en scène par Mathieu Leroux, le programme double Lone Star, Private Wars de James McLure dans des mises en scène de Sébastien Gauthier et Bernard Lavoie (respectivement) et Le numéro d’équilibre d’Edward Bond m.e.s. par Louis-Karl Tremblay. Il a également composé de la musique pour des courts-métrages, des projets multimédias et la télévision tout en travaillant comme sonorisateur à la pige et chef sonorisateur pour différents théâtres (Espace GO, Théâtre d’aujourd’hui, Licorne).


Yan Lee Chan
Yan Lee Chan / concepteur d’éclairages

YAN LEE CHAN est d’abord formé en arts plastiques puis en production théâtrale ou il s’est spécialisé en conception d’éclairages. Établi a Montréal, il a créé des éclairages innovateurs pour scènes contemporaines  autant pour la danse que le théâtre. Il a collaboré avec plusieurs chorégraphes et compagnies canadiennes comme Sonya Biernath, Marc Boivin, Lin Sneling, Andrew Harwood, Nicole Mion, Jenn Goodwin, Pamela Newell, Denise Filiatraut, Jean Frédéric Messier, Paula Vasconcelos , Sylvie Moreau, Hélène Langevin, Stéphan Gladyszewsky. Cette année, Yan Lee Chan a créé l’éclairage sur différents projets, Janvier, une création de Teddy Taffel, Le Maitre de la rosée, de la compagnie Ondinuk, ainsi que la dernière création du Scotish Dance Theatre chorégraphiée par Victor Quijada.


Toutes les productions