Ils seront là à 8 heures (2008)

Une installation vivante

Dans cette pièce, Marie Béland aborde un nouveau format d’œuvre : l’installation chorégraphiqueIls seront là à 8 heures a été présentée dans le cadre du projet 7 1/2 à part. (2008) de La 2e Porte à Gauche. Ce concept réunit plusieurs chorégraphes en résidence pour un mois dans un appartement de Montréal.

Dans le cadre de ce projet, Marie Béland a préparé une installation d’une durée d’environ 1h30, qui marque le temps de représentation. L’installation se déroule donc en arrière plan des autres projets chorégraphiques. Ils seront là à 8 heures a permis à la chorégraphe de questionner nos habitudes à maquiller notre espace privé pour l’ouvrir aux autres, questionner la façon dont on décore, camoufle, met en scène notre vie quotidienne lorsque vient le temps de recevoir des visiteurs à la maison. Dans la version 2008, on suit 4 personnages, deux personnes seules et un couple, dans trois scénarios de visite différents.

Scénario #1 : La chambre à louer
Scénario #2 : Le rencart
Scénario #3 : Le souper de famille

Interprètes : Marie Béland, Dany Desjardins, Zoey Gauld, Anne Thériault
Conseillère : Katya Montaignac
Durée : 90 minutes
Première : 24 avril 2008, dans un appartement du plateau Mont-Royal, Montréal, Canada http://www.la2eporteagauche.ca/7etdemiapart.html

PHOTOS :

8heures_01 8heures_02 8heures_06 8heures_05 8heures_04 8heures_03

photos : Élaine Phaneuf

L’ÉQUIPE DE CRÉATION :

Dany Desjardins
Dany Desjardins / interprète collaborateur

DANY DESJARDINS amorce sa démarche artistique très jeune à travers le dessin et le théâtre. Après ses études en arts visuels à Alma, il complète un programme en danse à Drummondville et poursuit ses études à LADMMI à Montréal. Depuis mars 2007, Dany a travaillé pour la compagnie Marie Chouinard, PPS Danse, Dave St-Pierre inc., Bouge de là, KparK, maribé – sors de ce corps, et collaboré avec les chorégraphes Catherine Gaudet, George Stamos, Emmanuel Jouthe, David Pressault  et  Kathy Ward.

Il compose Shitoi & Dordur  pour Danses Buissonnières 2007_les classes. Avec cette même pièce, il participe au Festival TransAtlantique, Vue sur la relève et remporte la bourse Cirque du soleil en 2008. Il présente ensuite sa deuxième pièce All villains have a broken heart dans le cadre de Danse Buissonnière 2008_les gradués, et faisait partie de la programmation du OFFTA en 2009. Du CALQ, Dany a reçu une bourse de résidence à Berlin où il a créé le solo On Air présenté à  Tangente, Piss in the pool et le festival Transatlantique. Pow Wow fut présenté au Théâtre Lachapelle en octobre 2011 et son dernier projet solo Winnin’ en décembre 2014. A titre de conseiller aux mouvements, il collabore avec la compagnie La Tortue Noire et crée Daidalos en 2012.

Photo : Ulysse del Drago


Zoey Gauld / interprète collaboratrice

Initiée à la danse moderne à London (Ontario), N. ZOEY GAULD poursuit sa formation professionnelle à LADMMI à Tiohtià:ke / Montréal (Québec). Zoey est une femme anglo-canadienne blanche qui vit, travaille et étudie sur le territoire non cédé du Kanien’kehá:ka. En parallèle à la poursuite de sa maîtrise en danse à l’Université du Québec à Montréal, Zoey collabore présentement avec Audrée Juteau, Ellen Furey et Catherine Lavoie-Marcus/L’Annexe-A, Sasha Kleinplatz, Créations Estelle Clareton et Marie Béland/maribé – sors de ce corps, et co-produit avec Emmanuelle Bourassa Beaudoin une série de vidéos documentant la pratique pédagogique d’Angélique Willkie. Au cours des quinze dernières années, Zoey a travaillé avec les artistes Marie Béland, Allie Blakley, Johanna Bundon, Estelle Clareton, Manon De Pauw, Paula De Vasconcelos, Deborah Dunn, Thierry Huard, Laurel Koop, Dean Makarenko, Pierre-Marc Ouellet, Bee Pallomina, Dominique Porte, Jacques Poulin-Denis, Harold Rhéaume, Michèle Rioux, Paul-Antoine Taillefer, Andrew Tay, Ashlea Watkin, Nate Yaffe. Zoey a étudié la chorégraphie avec kg Guttman à l’université Concordia. Elle crée des solos qu’elle danse en privé, en public et sur Internet.

Photo : Hilary Gauld


Anne Thériault / interprète collaboratrice et répétitrice

Créatrice et performeuse singulière, ANNE THÉRIAULT tisse depuis plus de dix ans des collaborations avec des artistes d’horizons multiples : avec le compositeur Martin Messier, elle cosigne Derrière le rideau, il fait peut-être nuit (FTA 2011) et Con grazia (FTA 2016) ; avec l’artiste visuelle Julie Favreau, la performance Doux (Actoral 2016) ; et avec la compagnie BOP, Quatuor pour la fin du temps (OFFTA 2017) aux côtés de Karina Champoux, Frédéric Tavernini et Dave St-Pierre. Elle approche plus particulièrement le théâtre à l’occasion d’Ainsi parlait… de Frédérick Gravel & Étienne Lepage, et de La Fureur de ce que je pense de Marie Brassard. Elle est membre fondatrice de Lorganisme, une structure pour chorégraphes. Elle est également artiste associée de l’Usine C, où elle y a récemment présenté son dernier opus : Récital (FTA 2018). Actuellement, Anne Thériault travaille à de nouveaux projets en recherche, collabore avec plusieurs artistes en tant que conseillère artistique et se retrouve commissaire invitée pour l’événement COMPAGNONNAGE 21 de Danièle Desnoyers/Le Carré des Lombes, qui a lieu à l’hiver 2021. L’artiste est invitée pour une période de 3 années, en tant que chercheure à L’L, structure expérimentale de recherche en arts vivants, située à Bruxelles.

Photo : Lucie Rocher


Katya Montaignac
Katya Montaignac / dramaturge

De 1995 à 2002, KATYA MONTAIGNAC danse à Paris pour la compagnie La Gorgone dirigée par Vincent Lahache. Depuis 1998, elle collabore en tant que critique de danse à plusieurs publications, notamment la revue JEU. Elle conçoit en 2001 à Paris le projet Raymond, un solo pour n interprètes qui réunit depuis sa création une cinquantaine d’individus, danseurs ou non. Ce projet a été présenté en France et au Québec plus d’une trentaine de fois. Membre de La 2e Porte à Gauche depuis 2006, elle signe régulièrement la direction artistique de ses productions (Blind date, 9 ½ à part., le pARTy, 4quART, Danse à 10, Rendez-vous à l’hôtel et Pluton). Depuis 2007, Katya crée des « Objets Dansants Non identifiés » (Danses invisibles en 2007, Corps anonymes en 2009). Docteure ès danse, elle soigne les maux des chorégraphes à titre de dramaturge, notamment auprès de Marie Béland, Frédérick Gravel, Milan Gervais et Isabel Mohn. Elle enseigne au département de danse de l’UQAM et s’implique également en tant que commissaire, notamment pour le OFFTA pendant 7 ans.

Photo : Julie Artacho


Toutes les productions