Persona (2015)

COMMANDE D’OEUVRE

PERSONA, c’est le nom du masque que portaient les acteurs de théâtre grec, qui permettait à leur voix de porter suffisamment loin pour être audible des spectateurs. C’est aussi un concept en psychologie qui désigne la part de la personnalité qui organise le rapport de l’individu à la société. En marketing, c’est le concept qui représente un groupe cible dans une stratégie de marché.

Chorérgaphe : Marie Béland
Interprètes et collaboratrices au processus de création : Ariane Famelart, Jessica Perry, Marie-Pier Proulx, Cara Roy, Gabrielle Roy, Elsa Tellier, Sabrina Verrette
Direction des répétitions : Hélène Leclair
Costumes : Sarah Dubé
Éclairages : Karine Gauthier
Durée : 20 minutes
Première :  Le 16 décembre 2015 au Théâtre Rouge du Conservation d’Art Dramatique, Montréal, Canada
maribé – sors de ce corps tient à remercier École de danse contemporaine de Montréal.

La pièce sera présentée en juillet 2017 aux Jeux de la Francophonie 2017 à Abidjan, Côte d’Ivoire.

PHOTOS

Photographies © Luc Lavergne

persona2 Persona

ÉQUIPE DE CRÉATION

Marie-Pier Proulx
Marie-Pier Proulx / interprète collaboratrice

Diplômée de l’École de danse contemporaine de Montréal (2016) et d’un DEC en danse au Cégep de Saint-Laurent (2013), MARIE-PIER PROULX est une artiste résolument inventive et engagée. C’est lors d’un voyage au Pérou, dans le cadre d’un échange artistique avec le Vichama Teatro, qu’elle découvre l’art communautaire. Cette aventure constitue un point marquant de son cheminement artistique et personnel. Durant son parcours scolaire, elle est appelée à danser pour de nombreux chorégraphes inspirants tels que Catherine Gaudet, Manon Oligny, Marie Béland, Sasha Ivanochko, Marc Boivin et Jamie Wright. Parallèlement, elle chorégraphie et interprète plusieurs projets présentés dans divers espaces de diffusions de la scène montréalaise : LAG, (Passerelle 840, 2017) Tender Skin (Cabaret l’Achoppe, 2015 ; Parc Olympique, 2016) ainsi que Latence (Passerelle 840, 2014) en collaboration avec Maggie Sauvé et Andréa Corbeil. Elle est également interprète pour plusieurs chorégraphes dont Helen Simard pour sa pièce Twenty One Angus (Mainline Theatre, 2013 ; Sala Rossa, 2014 ; Tangente, 2015), Chloé Ouellet Payeur dans La Banda (Passerelle 840, 2016 ; Zone Homa, 2016) et Mélusine de Maillé pour la vidéo-danse Ophélia (2015). Elle travaille également auprès des Productions Carmagnole où elle occupe le rôle d’organisatrice événementiel pour des spectacles réunissant théâtre, danse, cirque, musique et pyrotechnie (2 rue Cloutier, 2015 ; Carnaval d’un soir, 2016 ; Carnaval Carmagnole, 2012-2015). En juin 2016, elle entame le projet FLY où elle danse pour Victoria Mackenzie. Sa pièce Hexad Myriad est ensuite présentée au festival Quartier Danses (septembre 2016). Pour Marie-Pier, l’art est un véritable outil à la transformation sociale. Elle applique cette vision de l’art en participant entre autres au projet Rouage (2014-2016) dans un centre de femmes où elle anime des ateliers d’expression corporelle ainsi qu’au projet CréAction où elle chapeaute une création collective avec des jeunes Nord Montréalais. En complément de sa formation en danse, elle acquiert des compétences dans différentes disciplines de cirque comme la corde lisse, le tissu aérien et l’équilibre sur main.


gallery_1470327293
Ariane Famelart / interprète collaboratrice

Ariane Famelart est une passionnée du mouvement et du dépassement de soi depuis toujours. Dans sa jeunesse, c’est par la gymnastique rythmique que commence cette grande histoire d’amour pour la rigueur, la patience et le plaisir dans le travail. C’est au programme de danse du cégep de St-Laurent qu’elle découvre tout le potentiel de subtilité que le mouvement peut apporter. C’est pourquoi elle décide de poursuivre ses études à l’École de danse contemporaine de Montréal. Elle y travaille avec des chorégraphes et professeurs qui l’inspirent énormément tels que Marie Béland, Manon Oligny, Catherine Gaudet, Brianna Lombardo, Jamie Wright et Marc Boivin, qui l’aide à assumer sa sensibilité et son authenticité. Femme de subtilité étant capable de bondir avec la férocité d’un tigre, tout au long de son parcours, Ariane développe son côté créateur en participant à chaque soirée Incubateur (aussi en tant que membre du comité organisateur de l’événement), qui lui permet de présenter des projets devant ses pairs.

C’est par l’art qu’Ariane en apprend davantage sur la vie qui l’entoure. Avec le temps, elle développe plusieurs habiletés connexes telles que la photographie et la peinture et elle souhaite dans le futur développer une certaine interdisciplinarité entre ces formes d’arts qui l’attirent.


Jessica Perry
Jessica Perry / interprète collaboratrice

Jessica Perry finit ses études à l’École de danse contemporaine de Montréal en mai 2016. Elle se passionne pour l’humain et ses complexes, son conditionnement et ses envies paradoxales entre individualité et appartenance au groupe. Jessica s’intéresse aux tréfonds de l’être humain, à ses malaises, ses contradictions et son égo, qui affectent selon elle des problèmes sociétaires beaucoup plus importants.

Après une résidence de création obtenue à l’été 2016 au studio Fleur d’Asphalte pour Ce que pensent les autres, elle a eu la chance de créer le solo 30sec., en collaboration avec Mélissa Merlo, actrice diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec. En septembre dernier, elle a participé à titre d’interprète dans la pièce Ma(G)ma du collectif Castel Blast, présenté au théâtre l’Espace Libre et elle a aussi travaillé en qualité de chorégraphe sur Apprendre la peau, une pièce présentée à l’évènement Vous êtes ici, organisé par La SERRE_arts vivants au Théâtre Aux Écuries. Cet été, elle fera partie de l’équipe Québec-Canada aux Jeux de la Francophonie, à Abidjan en Côte-d’Ivoire, dans une création de la chorégraphe Marie Béland.

 


2016_cara_roy
Cara Roy / interprète collaboratrice

Originaire du Nouveau-Brunswick (Canada), Cara Roy pratique la danse depuis l’âge de 4 ans. Après avoir expérimenté plusieurs styles, c’est grâce à la danse contemporaine que Cara se passionne pour le mouvement, autant pour son potentiel d’expression infini que pour la recherche de soi. Elle décide ainsi de poursuivre son développement et sa sensibilité artistiques en entamant une formation professionnelle à l’École de danse contemporaine de Montréal, où elle plonge corps et âme dans les processus de création auprès de chorégraphes influents tels que Peter Jasko, Catherine Gaudet, Manon Oligny, Marie Béland, Sasha Ivanochko, Virginie Brunelle et Jamie Wright. Dans son travail, Cara fait preuve de curiosité, d’authenticité et de sensibilité. Elle recherche constamment à affiner son expression de manière authentique. Dotée d’une grande soif d’apprendre et du désir de partager, Cara enseigne la danse au sein de nombreux cours et ateliers de manière indépendante.


2016_roy_gabrielle
Gabrielle Roy / interprète collaboratrice

Originaire de la ville de Sherbrooke (Québec, Canada) et maintenant établie à Montréal (Québec) depuis 2013, Gabrielle Roy tombe sous le charme de l’art de la danse dès son plus jeune âge. Elle complète d’abord une première formation en danse au Cégep de Sherbrooke, où elle fait la rencontre de Lyne Lamontagne qui l’influence grandement dans son cheminement artistique. Intriguée par le dépassement de soi et l’influence de l’esprit sur le corps, elle s’engage dans une deuxième formation au sein de l’École de danse contemporaine de Montréal, d’où elle sort diplômée en mai 2016. Dans le cadre de ses études, elle travaille notamment aux côtés de Peter Jasko, Catherine Gaudet, Jamie Wright, Marie Béland et Manon Oligny. Inspirée par ces figures engagées de la scène contemporaine et par ses enseignants Marc Boivin, Sophie Corriveau et Anne LeBeau, Gabrielle sait se montrer vulnérable, touchée par la prose et la poésie des mots et des corps qui l’entourent. Elle est à la recherche de cet état de pure vérité où l’humanité prône, qui lui permet de trouver l’équilibre entre sa sensualité et sa vitalité en mouvement.


Photo portrait Elsa Tellier
Elsa Tellier / Interprète collaboratrice

Originaire de Terrebonne, Elsa Tellier est en contact avec l’art depuis son plus jeune âge par l’étude du violon, de la danse et de l’art dramatique. C’est au collégial qu’elle se spécialise dans la discipline qui l’inspire le plus en entamant une formation en danse au collège Montmorency de Laval. Elle poursuit sa formation à l’École de danse contemporaine de Montréal dont elle sort diplômée en 2016. Durant son parcours, elle découvre de nombreuses manières de faire parler le corps, notamment par la rencontre de plusieurs chorégraphes de renom tels que Sasha Ivanochko, Manuel Roque, Ismaël Mouaraki, Marie Béland, Manon Oligny, Catherine Gaudet et Peter Jasko. Au cours de sa formation, elle a d’ailleurs beaucoup appris sur le dépassement de soi. Dotée du goût du défi, Elsa va de l’avant avec beaucoup d’énergie, d’intensité et de passion dans tout ce qu’elle entreprend. Très organique et instinctive, elle travaille fort pour parvenir à ses objectifs. Un grand sens de l’humour l’anime, qu’elle aime partager même dans sa danse. De nature force tranquille, elle est souvent considérée comme l’ancre d’un groupe. Curieuse de nature et en soif d’apprendre, elle a entamé sa formation pour formateur offerte à l’École de danse contemporaine de Montréal en septembre 2016. Elle désir particulièrement partager par la performance et l’enseignement la possibilité d’une aisance dans le corps et la joie de bouger tout simplement.


Sabrina Verrette
Sabrina Verrette / interprète collaboratrice

SABRINA VERRETTE est diplômée de l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCM) en 2016. Véritable passionnée du corps humain, elle commence à danser très jeunes dans diverses écoles de loisirs. C’est arrivé à l’âge adulte qu’elle décide d’aller approfondir sa passion pour le mouvement au cégep de Montmorency où elle complète un DEC en danse. Dans le cadre de sa formation à l’EDCM, elle est appelée à travailler avec plusieurs chorégraphes inspirants dont Jamie Wright, Sasha Ivanoshko, Manon Oligny, Marie Béland, Peter Jasko et Catherine Gaudet. Ce sont les apprentissages faits auprès de ces mentors qui la poussent à collaborer avec Chloé Ouellet Payeur en tant qu’interprète créatrice au projet original La Banda (La Bande) présenté à Zone Homa en 2016. Elle possède également un intérêt marqué pour l’enseignement. C’est avec charisme et enthousiasme qu’elle partage son dévouement pour la danse au travers de l’école Nos voix nos visages. Parallèlement à la danse, Sabrina as une passion marquée pour la musculation en l’entraînement. Elle poursuit ses études en Kinésiologie à l’Université de Sherbrooke et travail comme entraîneuse privée à Concept Cardio Plus.


Karine Gauthier
Karine Gauthier / conceptrice d’éclairages

KARINE GAUTHIER a collaboré à de nombreux projets dans différents pays. Elle a assuré la direction technique – et continue pour certains – de George Stamos, Suzanne Miller & Allan Paivio, Jean Sébastien Lourdais, Sylvain Émard Danse, Par B.L.eux mais aussi pour la compagnie Montréal Danse. Passionnée par la lumière, elle a conçu les éclairages pour les pièces Yellow Towel de Dana Michel ou The Part d’Antonija Livingstone, Fragil de Blanca Arrieta, La Métaphysique de Fredéric Marier, Husk et Liklik Pik de George Stamos, Soak de Caroline Laurin Beaucage et Martin Messier, et pour différents artistes tels que Véronica Mélis, Florence Figols, Érin Flynn, Marie-Claude Rodrigue, José Gagnon, Maria Kefirova, Emmanuelle Calvé, la talentueuse Elsiane, Suzanne Miller & Allan Paivio, la compagnie BBT et The Coregraphers. De plus, Karine Gauthier a collaboré avec Marco Calliari sur ses tournées Mia Dolce Vita et Al Faro Est et sur celles des artistes Richard Séguin et Jorane. Karine souhaiterait continuer longtemps dans cette voie lumineuse.


Toutes les productions