Déplacements sonores – Saison 2 : danse et territoire

 

Saison 2 : danse et territoire

Réalisation : Francis Thibault
Musique : Direction musicale de Virginie Reid en collaboration avec Anne Thériault

Pour la saison 2 des Déplacements sonores, DANSE ET TERRITOIRE, Marie Béland et Anne Thériault traversent la province québécoise. Repentigny, Gaspé, St-Mathieu-du-Parc et Québec sont chacun les hôtes d’un parcours performatif hors les murs du théâtre créé pour l’occasion, et qui engagent à la fois les corps et les esprits. Marie et Anne partent donc à la rencontre de huit artistes de la danse, tous·tes originaires ou basé·e·s hors Montréal, pour discuter de différents enjeux liés au territoire, et vivre avec iels une balade à la fois expérientielle et réflexive. Le tout est capté en technologie binaurale par la fine oreille du réalisateur et artiste sonore Francis Thibault, de retour pour une 2e saison.

16 artistes.
4 équipes. 4 parcours. 4 régions.
Repentigny. Gaspé. St-Mathieu-du-Parc. Québec.
1 grande thématique.
1 forme : la balado
Des chemins de pensées en forme de circuits, à vivre et à raconter.

.

▶ Épisode 1 dévoilé la semaine du 3 octobre 2022

avec Marie-Pier Laforge-Bourret, Marie-Ève Quilicot, Marie Béland et Anne Thériault

 

Historique du projet

En 2017, Marie Béland et Anne Thériault entament une recherche autour de leur intérêt commun pour la physicalité des mots et la mise en corps d’un texte. L’année suivante, la recherche bifurque vers la question de la nature des traces multiples que la danse laisse ou de ce qui disparaît. De cette co-réflexion nait la performance De et avec…, à travers laquelle les idéatrices s’intéressent aux fonds d’archives des lieux de diffusion en art vivant qu’elles investissent, et particulièrement à ce qui reste des spectacles de danse sous forme de traces écrites que sont les programmes de saison.

Dans un deuxième temps, Marie et Anne souhaite trouver un moyen de mettre en lien le langage verbal et la danse dans une forme sonore. Marie Béland insuffle cette idée de concevoir une série balado. Elles s’unissent autour de la pratique performative en extérieur que sont les Parcours Doux initiée par Anne Thériault, et développent un nouveau projet artistique hybride, un projet inédit à la fois performatif/réflexif/sonore.

Souhaitant faire de nouvelles rencontres et ouvrir les dialogues, elles lancent un appel à candidatures pour enfin tirer au sort six artistes qui sont invité.e.s à prendre part à l’expérience. C’est ainsi que le projet s’élabore doucement et sensiblement et que naîtra la première saison de Déplacements sonores.

Dans la saison 1, DANSE ET ÉPHÉMÉRITÉ, parue à l’automne 2021 et diffusée par l’USINE C, elles convient six artistes à venir discuter, témoigner et réfléchir tout en traversant des parcours performatifs imaginés comme des balades chorégraphiques dans différents quartiers montréalais. Entre réflexions, expérimentations, rencontres, discussions, moments cocasses, repas, déroutes et mouvements se tisse une toile sonore autour de ce qu’on appelle parfois danse.

Portées par cette expérience significative, elles sont de retour à l’automne 2022, avec la saison 2, et s’intéressent cette fois-ci à la thématique de l’espace et du territoire. Les parcours performatifs prennent place dans quatre régions du Québec, dans Lanaudière, en Mauricie, à Québec et en Gaspésie, et traitent chacun d’un aspect de la notion d’espace, de notre territoire intérieur à celui sidéral des astres et des étoiles.

RECréation accompagne le projet depuis ses débuts. La compositrice et musicienne Virginie Reid est invitée à concevoir, de pair avec Anne Thériault, l’identité musicale des épisodes.

Déplacements sonores est aujourd’hui un projet artistique autant sonore que performatif, émergent des présences et des engagements tant physiques que réflexifs de l’ensemble de ses intervenants, et qui voyage au-delà des frontières disciplinaires. Chaque épisode part à la rencontre de nouvelles expériences humaines, auditives et sensibles.

 

Crédits

La thématique : La notion d’espace et de territoire en danse de création
Réalisation : Francis Thibault
Musique : Direction musicale de Virginie Reid en collaboration avec Anne Thériault

Une coproduction LORGANISME et MARIBÉ – SORS DE CE CORPS.

Projet rendu possible grâce au Conseil des arts et des lettres du Québec, au Conseil des Arts du Canada, au Théâtre Alphonse Desjardins de Repentigny et à Pôle territoire danse, à CONTACT(s) résidence d’artistes, à La petite Place des arts à Saint-Mathieu-du-Parc, au Centre de Création Diffusion de Gaspé et à La Rotonde de Québec.

 

Biographies.

Marie-Pier Laforge-Bourret

Après une maîtrise en littérature sur la poésie québécoise contemporaine, Marie-Pier Laforge-Bourret complète un baccalauréat en danse (UQAM, 2016). À titre de chorégraphe, elle présente Summer time à Tangente (2017 et 2018) et Parking lot au Festival Home Run (2017) et dans le cadre d’une résidence à Rurart (2019). En création, elle s’intéresse à la relation entre la disparition et à la mémoire, tout comme à la filiation familiale. Elle a également été interprète pour Andrea Corbeil dans Mont de Vénus (Vous êtes ici, 2016) et dans le monologue poétique de Rose Eliceiry Là où fuit le monde en lumière (Festival ZH, 2017). Plus récemment, elle a participé aux ateliers Une bouffée d’air, qui ont mené à la présentation de O2 de Sarah Dell’Ava aux Journées de la culture 2021. Présentement, elle enseigne le français langue seconde dans un cégep montréalais.


Marie-Eve Quilicot

Ayant débuté la danse à l’âge de trois ans, Marie-Eve Quilicot obtient un baccalauréat en danse à l’UQAM en 2004. Elle débute sa carrière au sein de la compagnie Dave St-Pierre et sera de la distribution des spectacles La pornographie des âmes, Un peu de tendresse bordel de merde et Foudre. Elle a participé à plusieurs productions du Cirque du Soleil dont LOVE à Las Vegas pour lequel elle a assumé le rôle de soliste et dance captain. Depuis son retour en 2008, elle a travaillé pour différents chorégraphes dont Alix Dufresne, Anne Thériault et la compagnie le Carré des Lombes lors du projet Compagnonnage. Elle collabore régulièrement en tant qu’artiste avec le Cirque Éloize sur différents spectacles dont Seul Ensemble pour lequel elle a intégré le numéro de corde lisse. En tant que chorégraphe, elle a travaillé au côté de Philippe Falardeau pour le film My Salinger Year ainsi que pour les productions Bien Joué. Depuis 2022 elle s’est joint à la compagnie Virginie Brunelle en tant qu’interprète.


Virginie Reid

Virginie Reid est une pianiste, claviériste et compositrice montréalaise. Ses créations révèlent un univers sensible d’une profondeur à la fois touchante et puissante. Penchée sur une approche interdisciplinaire, elle travaille régulièrement en collaboration avec des artistes issu·e·s des domaines de la danse contemporaine, du théâtre, des arts visuels ou du film. Parallèlement, les différents projets musicaux sur lesquels elle participe l’amènent souvent à performer à l’international.

Œuvre associée : Déplacements sonores

.
Photo : Marion Desjardins


Francis Thibault

Francis Thibault est réalisateur pour le studio de balados RECréation pour lequel il a entre autres réalisé la série pour enfants Bododo (Ohdio). Il a aussi réalisé la fiction jeunesse Le facteur de l’espace (La Puce à l’oreille) basée sur la bande dessinée du même nom (La Pastèque). Francis est un orfèvre du son qui allie scénarisation et conception sonore pour créer des balados immersifs où l’audio est au service du récit.

Œuvre associée : Déplacements sonores

.
Photo : Andréa Portilla


Toutes les productions