Déplacements sonores – Saison 2 : DANSE ET TERRITOIRE

 

Saison 2 : DANSE ET TERRITOIRE

Réalisation : Francis Thibault
Musique : Direction musicale de Virginie Reid en collaboration avec Anne Thériault

Pour la saison 2 des Déplacements sonores, DANSE ET TERRITOIRE, Marie Béland et Anne Thériault traversent la province québécoise. Repentigny, Gaspé, St-Mathieu-du-Parc et Québec sont chacun les hôtes d’un parcours performatif hors les murs du théâtre créé pour l’occasion, et qui engagent à la fois les corps et les esprits. Marie et Anne partent donc à la rencontre de huit artistes de la danse, tous·tes originaires ou basé·e·s hors Montréal, pour discuter de différents enjeux liés au territoire, et vivre avec iels une balade à la fois expérientielle et réflexive. Le tout est capté en technologie binaurale par la fine oreille du réalisateur et artiste sonore Francis Thibault, de retour pour une 2e saison.

16 artistes.
4 équipes. 4 parcours. 4 régions.
Repentigny. Gaspé. St-Mathieu-du-Parc. Québec.
1 grande thématique.
1 forme : la balado
Des chemins de pensées en forme de circuits, à vivre et à raconter.

.

▶ Épisode 1 : MAISON

Notre corps est-il notre maison, et comment la danse contribue-t-elle à l’édifier ?
Dans cet épisode, on visite notre territoire intérieur, et on discute du corps dansant comme celui de notre maison.

Artistes : Marie-Pier Laforge-Bourret, Marie-Ève Quilicot, Marie Béland et Anne Thériault
Invité : Dominick Martineau
Photographies : Dominique Bouchard
Port d’attache : Théâtre Alphonse Desjardins de Repentigny

Merci au centre d’art Diane Dufresne et à Andréanne Sénéchal, à Sabrina Paton, à Carole Châtelois, à Annie-Claude Coutu-Geoffroy, à Marie-Michèle Darveau et Evelyne Chagnon, à Élodie Gagnon et Elizabeth Dufault de RECréation.

.

▶ Épisode 2 : VOISIN.E.S


Qui sont nos voisin.e.s de la danse, et quel impact cela a-t-il sur notre pratique ?
Aujourd’hui, dans l’épisode, on investit l’espace qui nous entoure, celui de la proximité, et on se demande : qu’est-ce que veut dire la notion de voisin.e.s ?

 Artistes : Gabrielle Hélène Coulter, Catherine Dumais, Marie Béland et Anne Thériault
Invitée : Kalika Sinnett
Photographies : Louis Bouvier
Port d’attache : Centre de Création Diffusion de Gaspé

Merci au Centre d’interprétation Mi’gmaq de Gaspé/Gespeg, à Tim Adams, à Andrée-Anne Giasson, à Marilou Cypihot-Tremblay, à Josée Roussy et à Marc Trudel, au Café des artistes, à Élodie Gagnon et Elizabeth Dufault de RECréation.

 

▶ Épisode 3 : PAYSAGES


La danse fait-elle paysage ? A-t-elle un cadre, des frontières ?
À travers l’épisode, on porte notre regard vers l’horizon, et on réfléchit à la discipline de la danse comme une pratique paysagiste.

Artistes : Nadège St-Arnaud, Yves St-Pierre, Marie Béland et Anne Thériault
Invitée : Céline Boucher
Photographies : Étienne Boisvert
Port d’attache : CONTACT(s) résidence d’artistes et La petite Place des arts à Saint-Mathieu-du-Parc

Merci à Jérémy Verain, à Suzanne Guillemette, à Mélodie du Snack – Bar chez Mélo / Café Bistro du village, au personnel du Camping du Lac Bellemare, à André Ropars, à Élodie Gagnon et Elizabeth Dufault de RECréation

 

▶ Épisode 4 : SIDÉRAL


Y a-t-il quelque chose de sacré dans la pratique de la danse de création ?
Dans cet épisode, on s’allonge, on lève les yeux au ciel et on plonge dans l’immensité des astres et des croyances.
Artistes invité·e·s : Eve Rousseau-Cyr, Jeanne Forest-Soucy, Marie Béland et Anne Thériault
Invitées : Dominique Boileau et Catherine Dagenais-Savard
Photographies : Julianne Decerf
Port d’attache : La Rotonde
Merci à Marie-Hélène Julien, à Laurence Bégin, au Musée de la civilisation de Québec, à Ariane Voineau, à Élodie Gagnon et Elizabeth Dufault de RECréation.

L’exposition Vast Body. Mouvements Infinis du Musée de la civilisation à Québec présente une œuvre de Caroline Robert et Vincent Morisset du Studio AATOAA, et s’appuie sur les personnes suivantes :
Création et réalisation de Vast Body : Vincent Morisset et Caroline Robert. Code et apprentissage automatique : Édouard Lanctôt-Benoit. Chorégraphies principales : Louise Lecavalier, Kathy Casey et Caroline Robert. Assistance à la chorégraphie : France Bruyère. Caméra et colorisation : Thierry Sirois. Direction de production : David Francke-Robitaille (Club Vidéo). Production : AATOAA.
Avec : Louise Lecavalier, Rachel Harris, Caroline Robert, Louise Bédard, Marc Béland, Shraddha Danielle Blaney, Valérie Chartier, Karla Étienne, Paul-André Fortier, Elinor Fueter, Claude Godbout, Lucie Grégoire, Liven Lamothe, Patrick Lamothe, Yuma Lamothe, Mia Lapierre Poirier, Robert Meilleur, Linda Rabin, Janne Rieu, Romie Rieu, George Stamos, Philip Szporer.

Suite au tirage Astro, Marie a gagné un billet gratuit, qui a mené à un 2e billet gratuit, qui a mené à un billet perdant.

.

Historique du projet

En 2017, Marie Béland et Anne Thériault entament une recherche autour de leur intérêt commun pour la physicalité des mots et la mise en corps d’un texte. L’année suivante, la recherche bifurque vers la question de la nature des traces multiples que la danse laisse ou de ce qui disparaît. De cette co-réflexion nait la performance De et avec…, à travers laquelle les idéatrices s’intéressent aux fonds d’archives des lieux de diffusion en art vivant qu’elles investissent, et particulièrement à ce qui reste des spectacles de danse sous forme de traces écrites que sont les programmes de saison.

Dans un deuxième temps, Marie et Anne souhaite trouver un moyen de mettre en lien le langage verbal et la danse dans une forme sonore. Marie Béland insuffle cette idée de concevoir une série balado. Elles s’unissent autour de la pratique performative en extérieur que sont les Parcours Doux initiée par Anne Thériault, et développent un nouveau projet artistique hybride, un projet inédit à la fois performatif/réflexif/sonore.

Souhaitant faire de nouvelles rencontres et ouvrir les dialogues, elles lancent un appel à candidatures pour enfin tirer au sort six artistes qui sont invité.e.s à prendre part à l’expérience. C’est ainsi que le projet s’élabore doucement et sensiblement et que naîtra la première saison de Déplacements sonores.

Dans la saison 1, DANSE ET ÉPHÉMÉRITÉ, parue à l’automne 2021 et diffusée par l’USINE C, elles convient six artistes à venir discuter, témoigner et réfléchir tout en traversant des parcours performatifs imaginés comme des balades chorégraphiques dans différents quartiers montréalais. Entre réflexions, expérimentations, rencontres, discussions, moments cocasses, repas, déroutes et mouvements se tisse une toile sonore autour de ce qu’on appelle parfois danse.

Portées par cette expérience significative, elles sont de retour à l’automne 2022, avec la saison 2, et s’intéressent cette fois-ci à la thématique de l’espace et du territoire. Les parcours performatifs prennent place dans quatre régions du Québec, dans Lanaudière, en Mauricie, à Québec et en Gaspésie, et traitent chacun d’un aspect de la notion d’espace, de notre territoire intérieur à celui sidéral des astres et des étoiles.

RECréation accompagne le projet depuis ses débuts. La compositrice et musicienne Virginie Reid est invitée à concevoir, de pair avec Anne Thériault, l’identité musicale des épisodes.

Déplacements sonores est aujourd’hui un projet artistique autant sonore que performatif, émergent des présences et des engagements tant physiques que réflexifs de l’ensemble de ses intervenants, et qui voyage au-delà des frontières disciplinaires. Chaque épisode part à la rencontre de nouvelles expériences humaines, auditives et sensibles.

.

Crédits

La thématique : La notion d’espace et de territoire en danse de création
Réalisation : Francis Thibault
Musique : Direction musicale de Virginie Reid en collaboration avec Anne Thériault

Une coproduction LORGANISME et MARIBÉ – SORS DE CE CORPS.

Projet rendu possible grâce au Conseil des arts et des lettres du Québec, au Conseil des Arts du Canada, au Théâtre Alphonse Desjardins de Repentigny et à Pôle territoire danse, à CONTACT(s) résidence d’artistes, à La petite Place des arts à Saint-Mathieu-du-Parc, au Centre de Création Diffusion de Gaspé et à La Rotonde de Québec.

.

Biographies.

Gabrielle Hélène Coulter

Gabrielle Hélène Coulter est chorégraphe, artiste multidisciplinaire et pédagogue vivant sur le terre intacte Mi’kmaq de Gespeg. Femme neurodivergente provenant de la communauté LGBTQ2S+, elle a une expérience de vie et un regard unique sur les relations interpersonnelles. La danse, depuis sa toute jeune enfance, lui permet de se situer dans les contextes socioculturels et de maitriser des émotions et vécus parfois complexes. Gabrielle Hélène est sur le point de tourner sa troisième collaboration avec le vidéaste gaspésien Duane Cabot. En 2022, elle fonde l’École de danse Gaspé avec sa collègue Andrée-Anne Giasson.

Œuvre associée : Déplacements sonores


Catherine Dumais

Catherine Dumais est une artiste québécoise et montréalaise qui s’est établie en Gaspésie depuis 2021. Elle est dotée d’un background sportif, d’études en arts visuels et médiatiques, ainsi que d’un diplôme en interprétation de la danse contemporaine (UQAM, 2018). Après ses études, elle a exploré les arts du cirque et de la rue : d’un côté elle s’entrainait en contorsion avec Annick Taillon, Jinny Jessica Jacinto, Amy Goh et Andréane Leclerc, puis de l’autre elle explorait la danse et le mouvement par sa pratique du Flow Art, une discipline artistique qui implique la manipulation et la rotation de divers accessoires lumineux ou en feu (les poïs, le staff, le ropedart, le hoola hoop…). Depuis son arrivée en Gaspésie, c’est le territoire qui, par toute son immensité, l’emporte dans des lieux sensitifs et inexplorés de la réflexion et de la performance.

Œuvre associée : Déplacements sonores


Jeanne Forest-Soucy

Jeanne Forest-Soucy est une artiste en danse de la relève, basée à Québec. Les contraintes physiques et la rencontre avec d’autres médiums artistiques tels que la cinématographie et la musique, stimule sa recherche artistique. Son engagement social teinte sa démarche en lui donnant comme objectif d’éveiller des réflexions. Afin d’y arriver, elle aborde la danse comme un langage et cherche à travailler son efficacité communicative, sans perdre en profondeur artistique.
Diplômée en 2020 à L’École de danse de Québec, elle a travaillé comme interprète avec Mélissa Martin dans la création Bordélique et collaboré comme apprenti-interprète avec Le fils d’Adrien danse sur le projet LUMINESCENCE, danser Turner. Elle a aussi pris part aux évènements Fait Maison ! de la Maison pour la danse et à l’édition 2021 de Osez! en solo, une coproduction de Danse K par K et de La Rotonde, en tant que chorégraphe interprète.

Œuvre associée : Déplacements sonores


Marie-Pier Laforge-Bourret

Après une maîtrise en littérature sur la poésie québécoise contemporaine, Marie-Pier Laforge-Bourret complète un baccalauréat en danse (UQAM, 2016). À titre de chorégraphe, elle présente Summer time à Tangente (2017 et 2018) et Parking lot au Festival Home Run (2017) et dans le cadre d’une résidence à Rurart (2019). En création, elle s’intéresse à la relation entre la disparition et à la mémoire, tout comme à la filiation familiale. Elle a également été interprète pour Andrea Corbeil dans Mont de Vénus (Vous êtes ici, 2016) et dans le monologue poétique de Rose Eliceiry Là où fuit le monde en lumière (Festival ZH, 2017). Plus récemment, elle a participé aux ateliers Une bouffée d’air, qui ont mené à la présentation de O2 de Sarah Dell’Ava aux Journées de la culture 2021. Présentement, elle enseigne le français langue seconde dans un cégep montréalais.

Œuvre associée : Déplacements sonores


Marie-Eve Quilicot

Ayant débuté la danse à l’âge de trois ans, Marie-Eve Quilicot obtient un baccalauréat en danse à l’UQAM en 2004. Elle débute sa carrière au sein de la compagnie Dave St-Pierre et sera de la distribution des spectacles La pornographie des âmes, Un peu de tendresse bordel de merde et Foudre. Elle a participé à plusieurs productions du Cirque du Soleil dont LOVE à Las Vegas pour lequel elle a assumé le rôle de soliste et dance captain. Depuis son retour en 2008, elle a travaillé pour différents chorégraphes dont Alix Dufresne, Anne Thériault et la compagnie le Carré des Lombes lors du projet Compagnonnage. Elle collabore régulièrement en tant qu’artiste avec le Cirque Éloize sur différents spectacles dont Seul Ensemble pour lequel elle a intégré le numéro de corde lisse. En tant que chorégraphe, elle a travaillé au côté de Philippe Falardeau pour le film My Salinger Year ainsi que pour les productions Bien Joué. Depuis 2022 elle s’est joint à la compagnie Virginie Brunelle en tant qu’interprète.

Œuvre associée : Déplacements sonores


Virginie Reid

Virginie Reid est une pianiste, claviériste et compositrice montréalaise. Ses créations révèlent un univers sensible d’une profondeur à la fois touchante et puissante. Penchée sur une approche interdisciplinaire, elle travaille régulièrement en collaboration avec des artistes issu·e·s des domaines de la danse contemporaine, du théâtre, des arts visuels ou du film. Parallèlement, les différents projets musicaux sur lesquels elle participe l’amènent souvent à performer à l’international.

Œuvre associée : Déplacements sonores

.
Photo : Marion Desjardins


Eve Rousseau-Cyr

Entre autre par le biais de la pratique artistique, Eve s’intéresse à la relation à l’autre et à soi comme potentiel créatif et expérientiel. À travers l’acte performatif, elle s’exerce à l’écoute de l’infini des possibles, mettant l’expérience de soi au centre de son travail. L’utopie principal dans la poursuite de sa pratique est le développement continuel de sa sensibilité, soit sa capacité à percevoir les changements et à y répondre, permettant ainsi l’exploration constante de son caractère humain.

Œuvre associée : Déplacements sonores


Nadège St-Arnaud

Nadège St-Arnaud, native de Shawinigan, est une artiste en danse contemporaine. Suite à sa sortie de l’EDCM en 2012, elle revient s’établir en Mauricie, où elle œuvre à la fois comme chorégraphe, interprète, enseignante et médiatrice culturelle. Son travail, à la fois poétique et organique, est soutenu par différentes collaborations, notamment en arts visuels et en musique, et vise à mettre en valeur les artistes de la Mauricie.

Œuvre associée : Déplacements sonores


Yves St-Pierre

Dès l’obtention de son diplôme aux Ateliers de danse Moderne de Montréal (LADMMI) en 1993, Yves St-Pierre amorce sa carrière d’interprète en danse. Il porte avec sensibilité le répertoire chorégraphique d’Hélène Blackburn et de Jean-Pierre Perreault, danse pour différents chorégraphes indépendants montréalais et crée ses propres œuvres. Il poursuit son travail de recherche et de création en danse et en vidéo d’art au sein de la compagnie bande interdite qu’il codirige avec Sonya Stefan et Sylvain Poirier. Il en assume la direction générale et y œuvre comme interprète, réalisateur, monteur et webmestre. Yves travaille aujourd’hui au sein d’équipes de création au Cirque du Soleil, poursuit sa pratique en art visuel au sein du collectif Le Rogue de Mars avec son partenaire Sylvain Poirier et participe au développement de La petite Place des Arts de St-Mathieu-du-Parc en tant que membre du conseil d’administration.

Œuvre associée : Déplacements sonores


Francis Thibault

Francis Thibault est réalisateur pour le studio de balados RECréation pour lequel il a entre autres réalisé la série pour enfants Bododo (Ohdio). Il a aussi réalisé la fiction jeunesse Le facteur de l’espace (La Puce à l’oreille) basée sur la bande dessinée du même nom (La Pastèque). Francis est un orfèvre du son qui allie scénarisation et conception sonore pour créer des balados immersifs où l’audio est au service du récit.

Œuvre associée : Déplacements sonores

.
Photo : Andréa Portilla


Toutes les productions