Figures de silence (2013)

COMMANDE D’OEUVRE

Basée sur des principes d’écriture musicale, la pièce invite le spectateur à se représenter l’audible à travers le visible. Campée dans un univers rappelant le concert classique, les sections de l’œuvre s’enchainent comme les mouvements d’une symphonie, ayant chacune leur manière de donner corps au pittoresque de la partition, de la chanson la plus pop aux sonorités les plus quotidiennes. Se révèle alors une image du son que le silence ne peut qu’amplifier.

Chorégraphie : Marie Béland
Interprètes ayant participé au processus de création : Marie-Ève Courchesne, Simon Gélinas Beauregard, Jean-Mathieu Ledoux, Alexia Martel, Vincent-Nicolas Provencher, Maude Provost
Interprètes en tournée : Marie-Ève Courchesne, Simon Gélinas Beauregard/Alexandre Morin, Jean-Mathieu Ledoux, Alexia Martel, Vincent-Nicolas Provencher, Maude Provost
Répétiteurs : Hélène Leclair, Simon-Xavier Lefebvre
Costumes : Angela Rassenti
Durée : 35 minutes
Première : 28 août 2013 à l’École de danse contemporaine de Montréal, Canada
Une co-production maribé – sors de ce corps et l’École de Danse Contemporaine de Montréal, dans le cadre du projet FLY 2013.
maribé – sors de ce corps aimerait remercier l’École de danse contemporaine de Montréal.

EXTRAITS DU SPECTACLE

PHOTOS

PHOTOS DE PASCAL DUMONT prises à La Risée

Figures de silence Figures de silence Figures de silence Figures de silence Figures de silence Figures de silence Figures de silence Figures de silence Figures de silence Figures de silence Figures de silence

L’ÉQUIPE DE CRÉATION

Alexia Martel
Alexia Martel / interprète collaboratrice

ALEXIA MARTEL a complété sa formation à L’École de danse contemporaine de Montréal (EDCMTL) en mai 2012. Par l’entremise de l’École, Alexia a pu plonger dans différents univers chorégraphiques de créateurs d’ici et d’ailleurs dont Marie Béland, Marie Chouinard, Daniel Léveillé et Lise Vachon qui influenceront particulièrement sa vision de la danse. En parallèle à sa formation, Alexia s’intéresse au théâtre et à la façon dont le théâtre et la danse entre en symbiose. À titre d’interprète, Alexia travaille actuellement auprès d’Isabelle Boulanger (La grande fente) et Patricia Gagnon.


Angela Rassenti
Angela Rassenti / conceptrice de costumes

ANGELA RASSENTI a suivi sa formation en scénographie à l’École Nationale de Théâtre du Canada. Depuis 2008 elle conçoit des décors et des costumes principalement en théâtre et en danse contemporaine. Ce n’est pas sa première collaboration avec la compagnie maribé – sors de ce corps;  en 2013 elle a conçu les costumes et les accessoires pour les créations; BLEU – EVRT – ROUGE et Vie et mort de l’élégance. Parmi ses autres œuvres les plus récentes; Une conception de costumes en mars 2014 avec Amélie Rajotte pour sa création Carnaval pour Tangente au Studio Hydro Québec, une conception de costumes pour Plus Vrai de Sarah Bild avec Danse Cité  automne 2013, et une scénographie pour Scrap de Mathieu Leroux avec les Néos Futuristes à Espace Libre en 2012.


Jean-Mathieu Ledoux
Jean-Mathieu Ledoux / interprète collaborateur

Né le 24 mai 1989 à Montréal, JEAN-MATHIEU LEDOUX découvre la danse et la gymnastique à l’âge de 8 ans, dans la petite école de son quartier. Il y prend vite goût et décide de se perfectionner en gymnastique, au Centre Pierre-Charbonneau. À 11 ans, il émigre en Espagne et se familiarise avec les danses latines, comme le flamenco, le merengue, la bachata, salsa, rumba et la valse. Pour la première fois alors, il est initié à la danse contemporaine.

Quelques années plus tard, il revient à Montréal et commence la danse hip-hop, à l’école New-Dance Studio. Il entre dans la troupe de l’école et participe à plusieurs projets comme celui de Karv l’Anti-Gala, à Vrak.tv.

À 20 ans, il entreprend sa formation à l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCMTL) et obtient son diplôme en 2013, à l’âge de 24 ans.

Passionné de musique électronique, il cherche également à créer son propre son. Il explore à travers la composition et le mastering, ainsi que les différentes façons de composer, d’écouter, et même de voir la musique.

Il tente donc à ce jour, de mettre en relation ses acquis en danse et ses connaissances en musique électronique, afin de créer ses propres pièces musicales et de pouvoir un jour avoir son propre centre de recherche et de création en danse et musique.


Marie-Ève Courchesne
Marie-Ève Courchesne / interprète collaboratrice

MARIE-ÈVE COURCHESNE est initiée très jeune à la danse classique et à la danse contemporaine à l’École de danse le Balletto de Nicolet, où elle enseigne et siège maintenant sur le conseil d’administration. Au cours de sa formation à l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCMTL), elle découvre ses forces dans la création, la musicalité, l’intuition et son potentiel physique. Depuis longtemps, elle a l’opportunité de développer son authenticité créatrice à travers son enseignement et divers projets parallèles à l’école, tel que celui d’enseigner la danse dans un camp d’été en Haïti en 2012. Dès son entrée sur le marché du travail, elle est sollicitée pour entrainer des danseuses orientales professionnelles, afin de parfaire leur technique de base. En 2013, elle goûte au monde de l’opérette dans le spectacle « Trois jeunes filles nues » de la compagnie Belle Lurette. En ce moment, elle est en création avec Léa Tremblay-Fong et Marie Béland.


Maude Provost
Maude Provost / interprètes collaboratrice

Originaire de la Rive-Sud de Montréal, MAUDE PROVOST est attirée par la danse dès l’âge de quatre ans. D’abord initiée au ballet, puis au funky, au jazz, au moderne et au hip hop, Maude explore différents styles avant de décider, en 2007, d’approfondir sa démarche dans le cadre du programme en danse du Cégep de Drummondville. Complétant une double formation en danse et en sciences de la santé, elle est ensuite acceptée à l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCMTL) d’où elle sort diplômée en 2013.

Pendant son parcours, Maude a participé à des créations de Anne Barry, Pierre Lecours, Chanti Wadge, Darryl Tracy, Emmanuel Jouthe, Julien Desplantez et Harold Rhéaume. Elle a aussi exploré le répertoire de George Stamos, Danièle Desnoyers, Crystal Pite et Sasha Waltz. Depuis 2006, elle enseigne aux enfants et aux adolescents en parallèle avec ses activités en tant qu’interprète.


Simon Gélinas Beauregard
Simon Gélinas Beauregard / interprète collaborateur

Né à Montréal, Québec (Canada), SIMON GÉLINAS BEAUREGARD s’intéresse d’abord au cinéma et aux arts visuels. Passionné d’arts martiaux, son intérêt pour le corps en mouvement le mène peu à peu vers la danse contemporaine jusqu’à l’obtention d’un DEC en danse au Collège Montmorency à Laval, puis d’un DEC en danse-interprétation à l’École de Danse Contemporaine de Montréal (EDCMTL) en 2013.

À l’automne 2012, sa formation l’amène à participer à la transposition de Trois Peaux de Jean-Sébastien Lourdais avec Montréal Danse et aussi à collaborer avec des chorégraphes tels qu’Harold Rhéaume, Chanti Wadge, Pierre Lecours et Emmanuel Jouthe. En mai 2013, il reprend également Dévorer le ciel de Danièle Desnoyers dans le cadre de sa formation.

En juin 2013, il présente au festival Saint-Ambroise FRINGE 2013 Bella Bestia, une chorégraphie réalisée en partenariat avec Elizabeth Suich. Il entame à l’été 2013 une collaboration avec la chorégraphe Marie Béland pour le projet FLY ainsi que pour Vie et mort de l’élégance qui sera présenté en France en septembre 2013.

Simon s’implique également dans plusieurs projets au sein du Projet Incubateur de l’EDCMTL ainsi que Passerelle 840 à la Piscine-Théâtre de l’UQAM, que ce soit en tant que danseur, chorégraphe, consultant ou technicien.
Simon souhaite explorer comment différents arts du mouvement tels que la danse et les arts martiaux peuvent se nourrir l’un l’autre et comment ils peuvent faire émerger une nouvelle conscience corporelle dans nos vies quotidiennes. Il s’intéresse aussi au lien qui unit danse, éclairage et technologies nouvelles.


Vincent-Nicolas Provencher
Vincent-Nicolas Provencher / interprète collaborateur

Né en 1990 et originaire de la Rive-Nord de Montréal,  Québec (Canada), VINCENT-NICOLAS PROVENCHER s’intéresse très jeune au sport. Il y consacre énormément de temps et d’énergie, particulièrement en athlétisme, et il participera par deux fois au Jeux du Québec avant d’avoir une blessure qui le freinera pendant plusieurs années. Dès lors, il se réoriente vers le milieu des arts. Explorant d’abord la musique et le théâtre pendant 3 ans, il découvre la danse et ses vertus autant thérapeutiques qu’intrigantes  dans la synergie de la convergence des arts (musique, théâtralité, mouvement). Il y consacre 5 ans de formation et il complétera un DEC en danse au collège Montmorency, Qc (Ca),  en 2010, et puis un DEC en danse interprétation à l’École de danse contemporaine de Montréal (LADMMI) en 2013. Durant sa formation, Vincent-Nicolas a le privilège de travailler à des créations avec Anne Barry, Pierre Lecours, Chanti Wadge, Darryl Tracy, Emmanuel Jouthe, Julien Desplantez et Harold Rhéaume. Il interpréta également Dévorer le ciel de Danièle Desnoyers ainsi que Trois Peaux de Jean-Sébastien Lourdais. En juin 2013, il entame la création de Figures de Silence avec la chorégraphe Marie Béland qui fût présenté en octobre 2013, puis dans les Maisons de la culture de Montréal en 2015. En parallèle avec la danse,  Il fait partie de la chorale La clique vocale, ainsi que la troupe de théâtre «La mèche rebelle». Il présente en mars 2014 l’opérette L’oncle Augustin des productions Belle lurette où il interprétera les rôles de choriste et danseur. En 2015, il est choriste pour Chloé St-Marie à la Place des arts.


Toutes les productions